Comment devenir livreur à vélo ?

1 Nov 2022 | Logistique urbaine

La livraison à vélo présente l’avantage d’être 100 % écologique. Cela répond à des ambitions actuelles de respecter l’environnement autant que faire se peut. Livreur à vélo est ainsi un métier attractif pour les amoureux du sport et de la nature. Comment devenir livreur à vélo ? Quels sont les avantages ? Vlove vous dit tout.

 

Pourquoi devenir livreur à vélo ?

Devenir livreur à vélo c’est cocher plusieurs cases :

  • Travailler en plein air : pour les amoureux de la nature c’est le métier idéal même en zone urbaine. C’est l’occasion de voir la ville autrement.
  • Gagner de l’argent en faisant du sport : c’est un bon moyen de combiner passion et activité professionnelle.
  • Respecter l’environnement : la livraison à vélo est une livraison écologique qui fait du bien à la planète.
  • Faire un métier sans formation spécifique : nul besoin d’un diplôme ou d’une formation particulière pour devenir livreur à vélo. Il suffit de savoir pédaler !

Livreur à vélo indépendant ou salarié ?

Un livreur à vélo peut exercer son activité en indépendant sous le statut de micro-entrepreneur ou bien en tant que salarié.

Dans le premier cas, l’avantage d’être à son compte est d’avoir une flexibilité de travail. On choisit alors de travailler quand on le souhaite et dans un temps défini par ses propres contraintes ou envies. Toutefois, le statut d’indépendant protège peu et nécessite de s’équiper :

  • vélo,
  • accessoires (top case, remorques,…) ;
  • protection (casque, coudières,…) ;
  • assurance (accident, vol, casse,…).

C’est un investissement qui peut être important financièrement. Le statut de salarié est plus protectionniste et présente l’avantage principal d’une stabilité professionnelle et financière. En outre, en étant salarié, il n’y a pas d’investissement de départ à faire puisque l’entreprise met tout à disposition du coursier. Vélo, accessoires, équipements de sécurité, le livreur bénéficie de tout ce qu’il faut pour exercer sereinement son activité. En outre, il a accès à des formations régulières et à des assurances prises en charge par l’employeur.

Comment devenir livreur à vélo ?

Pour devenir livreur à vélo, il faut avant tout être majeur. Voyons désormais les caractéristiques d’un indépendant ou d’un salarié pour exercer cette activité.

 

Devenir livreur à vélo salarié

Plutôt simple, pour devenir livreur à vélo en tant que salarié, il suffit de postuler auprès de sociétés de livraison écologique. Ils embauchent régulièrement à l’instar de Vlove qui forme et accompagne plus de 200 salariés à ce jour dans toute la France.

Les qualités et compétences nécessaires :

  • avoir une appétence pour le sport en plein air ;
  • être sérieux et professionnel (mais ça, ça fonctionne pour tous les métiers) ;
  • être en phase avec les nouvelles technologies (utilisation d’application mobile au quotidien) ;
  • savoir faire du vélo !

 

Devenir livreur à vélo à son compte

Pour devenir livreur à vélo en indépendant, il faut répondre à plusieurs critères :

  • s’immatriculer en tant que micro-entrepreneur et disposer d’un numéro SIRET ;
  • demander l’ACRE pour réduire ses charges sociales ;
  • ouvrir un compte bancaire spécifique dédié à l’activité professionnelle exercée ;
  • s’assurer au minimum de la responsabilité civile professionnelle ;
  • être en possession d’un vélo, d’accessoires et d’éléments de protection ;
  • disposer d’horaires flexibles et étendus ;
  • s’inscrire sur des plateformes ayant besoin de livreurs à vélo indépendants.

Généralement, les plateformes demandent de réaliser des shifts d’essais avant de valider un coursier indépendant. Un shift est une période de temps définie pour une plateforme dédiée. Le livreur s’inscrit à des shifts pour pouvoir travailler pendant ces laps de temps (matinée, pause déjeuner, après-midi, soirée,…) et être contacté.

Quel matériel choisir pour être coursier à vélo ?

Un livreur à vélo doit s’équiper de divers matériels pour exercer son métier. Rappelons que dans le cas d’une embauche, le salarié n’a pas à investir pour ces équipements.

  • Un vélo : l’idéal est de rouler en VAE (vélo à assistance électrique) pour optimiser les livraisons. Plus rapide et moins fatigant, le vélo électrique est l’idéal pour le confort d’un coursier. Ensuite il existe plusieurs types de vélo. On trouve le vélo classique à deux-roues mais aussi des cargos biporteurs ou triporteurs. Le livreur adapte son vélo en fonction de la marchandise à livrer.
  • Les contenants : sac à dos, top case ou remorques, le choix se fait selon le type de vélo utilisé et le type d’articles à livrer. Une remorque sur un cargo triporteur permettra par exemple de livrer des colis lourds et/ou volumineux. Pour des petits articles légers, un sac à dos ou un top case fait parfaitement l’affaire.
  • Du matériel de protection : le casque est l’équipement prioritaire. Coudières et genouillères ne sont pas inutiles non plus. En période hivernale ou de pluie, un équipement spécifique est nécessaire (imperméable, polaire,…).
  • Un smartphone : en étant à son compte, il est un accessoire obligatoire. En tant que salarié, la société peut éventuellement fournir un smartphone au livreur.

Envie d’en savoir plus sur nos solutions pour devenir livreur à vélo ? Contactez-nous.

Nous recrutons sans cesse des bras et des jambes motivés amoureux du plein air et soucieux de notre environnement !